A l'occasion des 10 ans de l'Association, le président a fait paraître l'article suivant dans la revue de la municipalité de Locquirec ["Bro Locquirec" n° 16 de juillet 2005]. Ce texte est reproduit ci-dessous dans sa quasi totalité. Il présente bien l'objet et les actions de l'Association 3A-RL.

L'acte de naissance de notre Association a été publié au Journal Officiel du 4 janvier 1995.

"Une lettre au Maire de Locquirec avec copie au Conservateur Régional des Monuments Historiques, avait fait part dès le 2 novembre 1992, de la réunion autour du recteur Pierre CHEVALIER, d'un groupe de réflexion composé de Messieurs Henri FORTIN, Pierre HERVÉ, Maître LE BRUN, le Général PICOT, Jacques NEDELEC et Joseph KEREMPICHON, se donnant pour tâche de "Veiller à la sauvegarde et à l'entretien du patrimoine religieux locquirécois". "Une telle démarche reliait d'emblée notre Association à la longue lignée des recteurs, des fabriciens (1) et de toutes les autorités locquirécoises qui siècle après siècle ont édifié notre église Saint-Jacques pour en offrir la beauté à Dieu comme aux hommes."

"Mais cette "veille" à la sauvegarde et à l'entretien du patrimoine n'est pas une sinécure."

 "Une étude du Conseil Général avait révélé dans les années 1970, le délabrement de beaucoup de toitures d'églises et de chapelles du Finistère.

Chacun pouvait d'ailleurs, à l'époque, assis dans les bas-côtés nord de l'église Saint-Jacques, apercevoir le jour à travers la gouttière de raccordement des toitures ! Les crédits votés permirent heureusement que les Monuments Historiques procèdent peu après à la réfection de la toiture de notre église. De 1970 à 1995, les initiatives des derniers recteurs résidents, le chanoine COTTIN qui installa avec Monsieur QUERÉ la poutre de Gloire, l'abbé NICOL qui rédigea le guide illustré de l'église encore distribué aujourd'hui, le père CHEVALIER qui fit réaliser les travaux d'ébénisterie pour l ' aménagement du chœur, entraînèrent autorités responsables et bénévoles vers l'action."

"Or c'est précisément ce rôle d'initiative et d'entraînement, cette fonction de "Veilleur" à la sauvegarde et à l'entretien du patrimoine religieux locquirécois qui, en 1995, a été dévolu à notre Association. Ce rôle, nous le tenons par des contacts réguliers avec les autorités concernées :

  • Les Maires successifs, es-qualité de premier magistrat de la commune, personne morale propriétaire de l'église en tant qu'immeuble et des objets mobiliers qu'elle contient s'ils s'y trouvaient avant 1908.
  • Les Curés, présentement à Lanmeur, en charge de la paroisse de Locquirec.
  • Les autorités en charge des Monuments Historiques, des Antiquités et des Objets d'Art."

"Chacune de ces autorités a évidemment beaucoup d'autres problèmes à gérer. Les informations et demandes motivées que nous présentons leur permettent une meilleure perception des réalités de ce patrimoine et des mesures à prendre. Ce sont ces contacts actifs et dévoués à la cité de Locquirec qui ont notamment suscité ou facilité :

  • La délibération unanime du Conseil Municipal du 10 janvier 1997, émettant un avis favorable à la demande auprès des Bâtiments de France de l'inscription au programme subventionné, de la restauration des voûtes peintes par CLERAN en 1712.
  • La restauration du Chancel, puis de plusieurs mobiliers de la Chapelle Notre-Dame-du-Linguez, pour laquelle oeuvra notre secrétaire général de l'époque, Monsieur Gilbert LECLERC.
  • Le nettoyage et le revernissage de la peinture "La Cène" du retable sud de l'église, auquel notre Association a financièrement participé en complément des subventions du Conseil Général.
  • Le traitement anti-moisissure et la réfection récente de la vitrine blindée du retable de la Passion.
  • L'accord qui vient de nous être annoncé pour la consolidation et la restauration du calvaire situé devant l'entrée de l'église."

Marcel BODARD
Président de l'Association

(1) Les Fabriciens étaient sous l'ancien régime et jusqu'à la loi de 1905, chargés avec les Marguilliers du budget des paroisses.