Je vous remercie d’être présents en ce jour. Je tiens aussi à vous remercier et remercier l’ensemble des membres de l’association pour votre soutien continu.

Monsieur le Maire m’a demandé d’ excuser son absence, étant pris à d’autres obligations dans ces temps si denses de l’été.

Le nombre d’adhérents reste stable dans l’ensemble, avec même encore de nouvelles adhésions (+6), ce qui est vraiment encourageant et utile pour le financement de nos actions sur le long terme.

Nous en sommes heureux.

L’objectif de 3ARL est la protection et la conservation du patrimoine. Il s’agit parfois d’un travail effectif, observable mais aussi d’un travail de suivi de la situation de notre église et de nos chapelles. Il est ainsi important de faire le point ensemble de manière annuelle. Soulignons que notre patrimoine est bien vivant et utilisé, comme le montrent les très nombreuses visites de l’église orchestrées par Monsieur Moullec. Je vous rappelle, comme il a été fait dans le Brolokirec récemment publié qu’existe la possibilité de visiter l’église sur demande en dehors des horaires habituels d’ouverture. La mairie a encouragé la création d’un numéro de téléphone particulièrement dédié.

Les visiteurs de l’église et de la chapelle du Linguez sont très importants l’été de passage ou en vacances sur place ; le reste de l’année les visites sont souvent demandées par l’Île Blanche ou l’Hôtel des Bains. Je peux citer dernièrement un groupe important de membres de la Société d’Archéologie, venu s’intéresser à notre église en lien avec la chapelle des Joies de Guimaec. Elles sont l’occasion d’échanges constructifs et intéressants pour l’histoire de notre patrimoine. Elles permettent aussi l’adhésion de nouveaux membres .

Un beau patrimoine participe ainsi au dynamisme économique local.

Il est à noter que ces visites permettent la vente de cartes postales qui sont un revenu conséquent de l’association, au coté des ventes faites au sein de l’Île Blanche. Passons au point sur l’année. Dans un soucis d’économie et en raison de sa très très faible utilité, nous avons choisi de résilier le contrat de la Boite Postale de 3ARL. Le courrier était redirigé soit chez moi même soit chez monsieur et madame Moullec. La croix de l’église qui était endommagée est en bonne voie pour nous revenir réparée depuis l’atelier Kaigre de Brest, nous en sommes ravis.

L’an dernier, certains d’entre vous avaient remarqué que le toit de l’église sous l’horloge verdissait. La mairie demande à l’Hôtel des Bains de faire des travaux d’élagage pour éviter que ses arbres n’abîment la toiture et a signé un contrat avec l’entreprise Qualifoudre de Pommeret pour inspecter l’état du toit ardoises et pinacles, des chéneaux, du clocher et du paratonnerre et pour nettoyer et arracher les végétaux. Le coût est de 1500 euros. Marie Nedellec demande un avis aux membres des 3ARL au sujet des deux arbres du jardin, coté entrée centrale qui sont responsables de la verdure du toit. Nous pourrons échanger sur ce sujet tout à l’heure. La mairie s’est aussi engagée dans la restauration de la cloche dite Numéro 3 cet hiver. Cela a consisté en la restauration et la soudure des anses et du noyau de la cloche ainsi que de la bélière et au traitement du bronze. Le montant total s’est élevé à plus de 8300 euros.

En ce qui concerne la chapelle du Linguez, un devis a été demandé à l’entreprise Moyou pour refaire la fenêtre en bois dont nous avions parlée l’an dernier et l’atelier des vitraux sur le port a aussi été contacté pour faire le verre. Marie Nedellec cherche à réinstaller les statues de la chapelle. Des questions se posent sur leur position et à solliciter 3ARl pour avoir des informations sur ce sujet. Certains d’entre vous ont peut être des photographies personnelles ou des cartes postales ou des souvenirs permettant de l’aider. Madame Debienne, qui avait dressé un registre des œuvres et biens de l’église et des chapelles de Locquirec en 2008 possède des clichés de la chapelle, qui seront donc très utiles pour replacer ces statues. Il faut bien sur travailler sur les conditions de leur retour, dans des conditions de sécurité optimales. Il faut en effet trouver une solution pour les installer, en les mettant en valeur mais en évitant tout vol potentiel. Son avenir et son utilisation restent encore à définir. Il semblerait que le Petit Festival soit par exemple intéressé par le cadre pour une représentation. Les visites sont possibles sur demande là encore. Ces exemples montrent combien la mairie s’implique comme nous l’avions déjà constaté par le passé et nous sommes très heureux et reconnaissants des efforts.

Il est certain que nous aimerions que de nombreux autres projets voient le jour mais nous sommes contraints par le poids du temps, des questions administratives, d’autorisation, des questionnements historiques et des capacités de la mairie évidemment. Le doyenné n’est pas toujours coopératif, voyant les efforts de la mairie et de 3ARL parfois comme une mise en concurrence entre la fonction cultuelle et la fonction culturelle du site de l’église. Nous souhaitions par exemple, comme cela est fait dans d’autres églises installer des plaques d’informations sur les statues et ex votos, ce qui a été refusé. Nous avons à plus ou moins long terme émis l’idée d’un cycle de restauration des statues de l’église. Certaines auraient simplement besoin d’un bon dépoussiérage, d’autres d’un traitement en profondeur, à l’image de la Sainte Trinité. Cela demande du temps pour déterminer les acteurs et décideurs, avec le Conservatoire des Antiquités et des objets d’art du Finistère, la DRAC, la mairie, le doyenné, les autorisations... et cela demandera évidemment des fonds importants.

Cela sera certainement l’occasion d’approfondir nos connaissances de notre patrimoine.

Je tiens à finir en remerciant sincèrement pour leur dévouement, leur implication et leur travail Monsieur et Madame Moullec, Monsieur Follorou et Monsieur Jaquart qui se dévouent pour les nombreuses tâches de comptabilité, de cotisations, d’envois des documents, de communication web, et pour les visites. Ils ont par ailleurs permis la rencotre conférence avec monsieur Yves Le Moullec sur l’histoire de Locquirec. Je vous rappelle en effet que mercredi 8 à 18h ici même aura lieu la conférence sur Locquirec, Lanmeur et les hospitaliers de l’ordre de St Jean De Jérusalem XIII eme siècle à 1792. Elle sera l’occasion d’en savoir plus sur les relations de pouvoir mais aussi sur la vie quotidienne durant cette longue période des habitants de Locquirec.

Nous avons quelques contacts afin de pouvoir l’an prochain mettre en place une nouvelle conférence sur Locquirec.